Bienvenue à Shi'Telara, bienvenue au cœur de la cité-monde.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Le Conte de Shi-Telara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Sombre Rose

XP : 142


Journal Personnel
Alliance : Neutre
Capacités & Magie :
Relation :



Silhissa◊ Sombre Rose ◊


MessageSujet: Le Conte de Shi-Telara Mar 26 Fév - 10:49




Le Conte de Shi-Telara



« De tout temps, nous ne connaissons que les murs de notre bien-aimé cité. Avant sa construction, nous ne savons rien, mais qui chercherait à sortir de Shi-Telara, le monde extérieur n'est que danger et mort et nos ancêtre ont érigé ces énormes murailles pour nous en protéger. Fou serais celui qui tenterait une sortie, car tous ceux qui ont le malheur de fouler le sol extérieur finissent corrompus et par conséquent bannis de Shi-Telara. Ils devront se débrouiller et mourir seuls et jamais ne pourront espérer recevoir une aide intérieure. »
Airen Grand Conseiller Impérial


Shi-Telara (ou plus communément nommé Telara ou Cité-Monde) est la seule ville ayant vu le jour sur Duerena. Du moins, c'est ce que l'histoire raconte, car de la naissance de cette civilisation, personne n'en sait plus rien. Chaque Telaran ou Telaranne ne connait du monde que cette immense cité et s'il leur vient l'envie d'observer la nature sauvage s'étendant au-delà il leurs suffit de monter sur la gigantesque muraille pour avoir une vue d'ensemble sur elle. En effet, la loi la plus importante de la cité est : « Ne jamais trahir Shi-Telara. » et sortir de ces murs, c'est la trahir. Il ne faut alors espérer aucun pardon, aucune aide et devoir apprendre à survivre seul dans un univers inhospitalier et dangereux.

Diriger depuis ses début (du moins il est supposé depuis ses débuts) par un empereur ou une impératrice secondé par un conseil regroupant cinq des personnes les plus influentes de la cité, Shi-Telara à sut traverser les âges, voyant sa population s'agrandir et ses murailles s'élargir. À chacune des grandes époques, les murailles ont ainsi été repoussées la plupart du temps au prix de plusieurs milliers de vies soit pour sa construction soit pour la défendre face à l'extérieur.


« Pourquoi vouloir sortir, croyez-vous que l'extérieur à plus à vous offrir que notre bien aimé cité ? Je vous assure que non, l'extérieur est dangereux, tout y est dangereux de la plus infime plante qui parait inoffensif avec ses magnifiques pétales aux animaux gigantesques qui assaillent parfois nos murs. Rien, et je dis bien rien ne nous est favorable, les plantes aussi bien que les bêtes pensent, pas à l'égal de nous, non, mais d'un esprit qui n'a pour seul objectif que de nous écraser. Alors, j'entends ceux qui clament que notre bien aimé cité n'est qu'une prison, qu'il voit en l'extérieur une liberté. Ces Rebelles ne savent pas de quoi ils parlent, ce sont de dangereux criminels qu'il faut absolument et par tous les moyens, arrêter. Et si l'un d'eux vous invites à vous rebeller, demandez-lui ceci : Avez-vous survécut à l'Extérieur ? Avez-vous déjà vécu à l'Extérieur ? Avez-vous seulement foulé le sol de l'Extérieur ? Sa réponse sera alors toujours la même : "non" car personne de sensée ne sortirait sous peine de ne plus pouvoir revenir. »
Airen Grand Conseiller Impérial


Depuis quelques décennies, un groupe de Rebelles à vue le jour, refusant l'obligation de demeurer au sein de la cité et estimant que toutes ses menaces sur l'Extérieur sont exagérées. Ces Rebelles se font connaître par diverse façon, de la plus spectaculaire avec des attaques terroriste, au plus simple en abritant consciemment un Rebelle chez soi. Ce mouvement de plus en plus nombreux est bien sûr non-accepté par la Garde Rouge et ses membres sont impitoyablement traqués et exécute en place public comme avertissement pour tous les autres. Cependant, cette guerre en l'Empire et les Rebelles, ne semble pas prête à se terminer et les violences des deux côtés se font de plus en plus atroces.


« Je sais que vous avez peur, ce mal qui nous frappe est une mise à l'épreuve de notre grande Déesse Telara parce que vous ne croyez pas en elle ni en cette cité qui vous protèges. Vous souhaitez des responsables, je vais vous les donner. Les Rebelles sont responsables ! Cette maladie qui nous frappe et ses monstres qui nous assaillent la nuit sont de leurs faits ! Telara à voulut nous montrer à quel point ses querelles la fatiguent, Elle qui a tout donné pour nous protéger. Elle veut retrouver la paix que nous avions avant et pour cela, nous traquerons chacun des Rebelles et les sacrifierons en son nom. »
Airen Grand Conseiller Impérial


Cela fait maintenant un an qu'une étrange maladie fait des ravages dans la cité, amenant dans son sillage des centaines de morts et une horde de monstre hantant les rues la nuit tombée. Nommé la « Dyfanae », beaucoup pense que c'est la Déesse Telara qui l'introduisit dans la cité en punition pour toutes ses guerres intestines. Les Rebelles, de plus en plus spolier n'ont malgré tout pas perdu leurs hargne et combattent plus férocement l'empire bien que la nuit c'est un tout autre combat qui nait : celui de survivre à ses créatures dont on ignore tout et qui disparaisse au petit matin, laissant des cadavres à moitié dévorés derrière eux.


« La cité vit dans la peur et j'ai bien peur qu'elle ne s'enfonce dans une guerre civile pouvant mener à sa destruction. »
Airen Grand Conseiller Impérial
Avertissement qu'il donna à l'empereur après une énième tentative d'assassinat contre celui-ci.



-- ♠ Silhissa's Thème ♠ --



Les Secrets de la Fonda :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Conte de Shi-Telara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Les Mille Marches : Premier Conte "Gangrenâge"
» UN AMI D'UN SOIR (conte pour Halloween)
» Conte de Noel et autres nouvelles
» Un conte d'Arfhëll Lutin ou une farce !
» Bienvenue à Amaury Conte!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shi-Telara, la Cité-Monde :: Prologue :: ¤ Fragment du Passé ¤ :: ¤ Anciens Textes ¤-