Bienvenue à Shi'Telara, bienvenue au cœur de la cité-monde.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

La Traque [PV A'lana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Sombre Rose

XP : 142


Journal Personnel
Alliance : Neutre
Capacités & Magie :
Relation :



Silhissa◊ Sombre Rose ◊


MessageSujet: La Traque [PV A'lana] Ven 2 Aoû - 21:08

- Je crois qu'il ne reviendra pas ici...

Rien, il n'y avait rien...




Des tunnels obscurs s'étendaient devant nous, plongé dans une noirceur épaisse que les flammes de la torche peinaient à éloigner. Des ombres mouvantes dansaient sur les parois humides envahit de mousse verdâtre et maronnâtes et seule le clapotis de l'eau à nos pieds nous renvoyaient la sensation qu'il y avait quelqu'un.

Nous avançâmes difficilement, devant parfois nous frayer un passage, de l'eau jusqu'aux genoux entre les algues qui s'enroulait autour des mollets et d'autres choses dont il valait mieux ne pas citer le nom, ni même l'origine.

« Je trouve que nous traînons un peu trop ici-bas » grommela la louve dont l'eau lui arrivait au poitrail, tâchant sa belle fourrure immaculée.

Je ne lui accordai qu'un regard compatissant et forçai l'allure, ayant hâte moi aussi d'en finir. Les tunnels et tout ce qui avait attrait à Nereyan commençait furieusement à me taper sur le système et j'espérais que ça ne deviendrait pas une habitude, une très mauvaise habitude.

Cela faisait maintenant plusieurs heures que l'on déambulait entre des couloirs identiques, nous avions croisé quelque rare personne, mais qui s'était rapidement enfuit à notre approche. Il fallait dire que pour l'occasion - et comme à chaque fois que l'on va à Nereyan quand on a à peu près un esprit sain - je m'étais armée jusqu'aux dents.

Je m'arrêtais à une nouvelle croisée des chemins et désignait les trois tunnels qui s'offraient à nous comme autant de passage menant vers les ténèbres. Je me retournai vers ma coéquipière, replaça une mèche derrière mon oreille et soupirai un bon coup. L'odeur ici-bas était... atroce, le renfermé mêlé à l'humidité et à des déchets et autres rejets humain emplissaient les narines et s'imprégnait dans les vêtements.

- Bien, nous y voilà, annonçais-je simplement.

Je passais mes doigts sur la cross vernit de Vipère, appréciant son contact rassurant et familier. Le noir avait quelque chose d'effrayant qui m'obligeait à me raccrocher à quelque chose, la réalité d'une arbalète fidèle au poste.


-- ♠ Silhissa's Thème ♠ --



Les Secrets de la Fonda :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardienne de l'Impératrice

XP : 172


Journal Personnel
Alliance : Impériale
Capacités & Magie :
Relation :



A'lana Briselan◊ Gardienne de l'Impératrice ◊


MessageSujet: Re: La Traque [PV A'lana] Ven 2 Aoû - 22:35

Berk... Quand elle disait être mal à l'aise en présence de la haute société, elle ne pensait pas à se retrouver non plus dans les tunnels de Nereyan des Ombres... Dégueulasse... Y avait pas d'autre mot pour qualifier cet endroit... Dire que sa soeur devait rester dans le coin... La pauvre... Devoir trainer avec les bouseux du coin ne devait pas être chose facile, quoique ici, elle pouvait en bouffer des gens. Ce n'était pas les rats qui manquaient dans le coin.

E'lara à la main, elle prenait soin de ne pas la souiller de l'eau à la couleur douteuse qui lui arrivait jusqu'aux genoux. C'était décidé, dès qu'elle retrouvait Valantar, elle le tuerait rien que pour l'avoir fait cherché dans cet endroit. Non mais sérieusement... Elle allait devoir jeter sa robe de combat et son armure! Ce serait impossible de retirer l'odeur qui imprégnait les vêtements... Merde... C'était le mot... Aaaah quelle horreur! Noooon! Et ça partira jamais ça non plus! La poisse! Elle grogna presque comme sa dragonne de ne pas réussir à rester propre.

Elle porta sa main à sa ceinture comme pour s'assurer de la présence de ses fioles. Pour l'occasion, elle avait sortit ses meilleurs sangs. Araignée géante, dragon, loup, cheval, aigle, et autres encore. Bon... elle évitera le plus possible de toucher à la fiole "dragon"... Vlait mieux pas que les tunnels s'écroulent sur elle. Autant elle maîtrisait l'eau, mais la pierre, elle la sentirait passer...

- Bien, nous y voilà.

Elle se tourna vers Silhissa, qui semblait être autant ravie qu'elle d'être ici-bas. A'lana lui sourit et lui tendit une fiole de sang.

- Si jamais j'ai besoin de me transformer en urgence, gardez ceci pour moi s'il vous plaît. Je ne pourrai pas redevenir moi-même sinon.

Elle porta ensuite sa main à son visage, couvrant sa bouche et son nez. Déesse, que l'odeur était horrible. Elle défit son chignon et utilisa l'épais ruban attachant habituellement ses cheveux pour se faire un masque. Elle allait être privé de son flair mais cela importait peu. Elle avait un gros avantage, celui de voir dans ces tunnels obscurs comme à la surface en plein jour. En revanche, ça ne semblait pas le cas de sa partenaire. Elle s'était renseignée à son sujet, et savait qu'elle était Vethael. Elle sourit. Une enfant de la Déesse. Elle ne savait pas ce que procurer un tel honneur, mais A'lana restait très fière d'être une Shyn. Les avantages étaient nombreux, même si elle était critiquée de toutes parts pour son don de métamorphose.

Psychologiquement elle se prépara à se retrouver face à l'homme responsable des dégâts physiques et morales de la jeune femme. Elle n'arrivait pas à savoir comment elle allait réagir devant lui. Haine ou peur? D'un côté elle ressentit l'envie d'être aussi odieuse qu'il l'a été avec elle, mais cet homme était également le nouveau sujet de ses cauchemars...

La jeune Gardienne se sentit soudainement mal. Elle s'appuya sur un des murs poisseux des tunnels et se tînt le ventre. Elle se persuada qu'il s'agissait de la pensée pour l'homme qui lui faisait cet effet. Elle resta un moment, maintenant avachie sur le mur, à grogner de douleur. Elle espérait que ce mal ne la prendrait pas en plein combat... Elle deviendrait alors un boulet et même une cible facile pour ce lâche. Elle préféra avertir Silhissa.

- Je sais que vous êtes très puissante... Mais cet homme est capable de toutes les bassesses pour s'en sortir... Je suis certaine que si on le retrouve, il ne sera pas seul... Au Temple, il avait une véritable armée avec lui... Je doute qu'il obtienne autant de soutient ici mais bon... on ne sais jamais...

Oui... Au Temple, ça s'était terminé dans un bain de sang... Et ce sera certainement le cas ici aussi. Il n'était pas assez courageux pour combattre seul. Et même assez lâche pour se faire passer pour mort pour mieux s'enfuir. Elle serra la main sur le manche de sa lame. Elle avait envie d'en découdre, de faire couler le sang... Elle n'aura jamais autant envie de tuer. Mais pas que. Elle voulait qu'il perde toute fierté, tout honneur ou même dignité. Elle voulait qu'il se rende compte à quel point il avait mal choisit sa cible.


Mon Badge:
 


Ma presta~Mes liens, RP's, Quêtes et Propositions de liens~Mon thème
A'lana d'après Silhe & moi IRL:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre Rose

XP : 142


Journal Personnel
Alliance : Neutre
Capacités & Magie :
Relation :



Silhissa◊ Sombre Rose ◊


MessageSujet: Re: La Traque [PV A'lana] Mar 6 Aoû - 14:06

- Si jamais j'ai besoin de me transformer en urgence, gardez ceci pour moi s'il vous plaît. Je ne pourrai pas redevenir moi-même sinon.

J'observais la fiole de sang et l'empochais, la glissant à ma ceinture parmi les autres fioles - de poison généralement - qui l'encombraient. Je posais mon regard améthyste sur ma compagne de mission, ressentant les émotions qui l'assaillaient et devinant ses peurs sans avoir à utiliser ma magie.

- Je sais que vous êtes très puissante... Mais cet homme est capable de toutes les bassesses pour s'en sortir... Je suis certaine que si on le retrouve, il ne sera pas seul... Au Temple, il avait une véritable armée avec lui... Je doute qu'il obtienne autant de soutient ici mais bon... on ne sait jamais...

- Nous verrons, répondis-je simplement.

Cimmara fureta dans son coin, reniflant les bords des trois chemins qui s'ouvraient devant nous. Elle finit par faire un repérage, balayant de ses pensées les tunnels adjacents aux notre avant de m'indiquer le chemin à prendre. Je m'engageai à sa suite, l'eau devenant moins au fil de la marche jusqu'à atteindre le niveau des chevilles.

- Il n'a pas choisi la bonne cachette, repris-je tout en brûlant une toile d'araignée de la torche, observant avec fascination les fils se recroqueviller puis tomber dans l'eau en laissant derrière eux un filet de fumée nauséabond. Si je me souviens bien, c'est un panael, il n'a aucune visibilité dans le noir et il faudra s'assurer d'éteindre ce sens-là.

Faire tomber chaque point de lumière pour l'obliger à ses battre à l'aveuglette, savoir se servir du terrain pour battre son ennemi.

- Quant à moi, même dans le noir j'ai de quoi me repérer.

Mon esprit frôla celui de Cimmara qui s'enorgueillit de cette marque d'affection.

- Puis, je ne manque de cartes dissimulées dans mes manches, continuais-je, accordant un clin d'oeil à A'lana. Nous verrons où cela nous mène.

La louve immaculé ce stoppa près d'un coude que formait le chemin et s'assit, leva vers moi ses yeux claires. Je penchais la tête sur le côté et écoutai, les sens en alerte. Plus loin, à une dizaine voir une quinzaine de minutes - ne sachant trop à cause des sons qui se propageaient bien plus loin dans des lieux aussi clos - se trouvait un groupe de personnes.

« C'est notre cible » m'indiqua simplement la louve.

Celle-ci se tourna finalement vers le chevalier et vint effleurer son esprit, transmettant des sensations apaisantes et rassurantes, ne pouvant pour le moment faire mieux.

- Prête ?


-- ♠ Silhissa's Thème ♠ --



Les Secrets de la Fonda :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardienne de l'Impératrice

XP : 172


Journal Personnel
Alliance : Impériale
Capacités & Magie :
Relation :



A'lana Briselan◊ Gardienne de l'Impératrice ◊


MessageSujet: Re: La Traque [PV A'lana] Mar 6 Aoû - 16:18

- Nous verrons

La louve de Silhissa commença à s'agiter, reniflant de toute part pour probablement retrouver la trace du malfrat. Elle y arriverait avec son flair développé? Elle devait être horriblement gênée par les différentes odeurs agressives des tunnels... De plus, l'humidité ne l'aiderait pas... Finalement, elle se décida et indiqua une direction. Les deux femmes avancèrent derrière la magnifique bête. Fort heureusement, le niveau de l'eau commençait à baisser.

- Il n'a pas choisi la bonne cachette. Si je me souviens bien, c'est un panael, il n'a aucune visibilité dans le noir et il faudra s'assurer d'éteindre ce sens-là.

La femme brûla une toile d'araignée et la regarda tomber dans l'eau. Elle avait raison. Il fallait au mieux profiter de cet avantage. D'un mouvement ample de la main, la Gardienne fît sortir l'humidité des murs autour des torches et la rassembla en fine gouttelette autour des feu. Un filet de fumée s'échappa lorsque que ceux-ci s'éteignirent. A'lana eût un petit sourire satisfait. Elle n'était pas fatiguée, ce n'était qu'un petit tour de passe passe primaire, rien d'extraordinaire

- Quant à moi, même dans le noir j'ai de quoi me repérer.

La jeune fille hocha la tête. C'était parfait. Les deux femmes n'auront donc aucun problème pour combattre. Elle aurait aimé que sa soeur soit là. Elle avait également beaucoup subit à cause de Valantar, ainsi que son dragon. Elle donnerait sûrement n'importe quoi pour le vider de son sang. Silhissa renchérit :

- Puis, je ne manque de cartes dissimulées dans mes manches. Nous verrons où cela nous mène.

Tant mieux, de toute façon, A'lana ne doutait pas de la puissance de sa partenaire. Il ne fallait pas la sous estimer, elle était sans aucun doute la plus puissante personne qu'elle n'avait jamais rencontré.
Elle était LA femme à ne jamais contrarier, et l'avoir parmi ses alliés était un véritable honneur. Finalement, la louve stoppa ainsi que Silhissa. Elles se regardèrent et semblaient se comprendre. Le Chevalier ne bougeait plus, essayant d'écouter comme le faisait les deux amies.

La jeune fille commença à angoisser. Le moment était venu, Manoghan n'était pas loin. Elle déglutit plusieurs fois, piétina, et avait le regard qui passait du mur à Silhissa, puis encore au mur et à la louve. Soudain elle se sentit mieux, apaisée. Elle inspira un grand coup et regarda la louve blanche qui s'était tournée vers elle. Etait-ce grâce à elle? Peut-être, après tout, elle ne savait rien de l'animal. Silhissa lui demanda :

- Prête ?

Le cœur d'A'lana s'enflamma à ces mots. Sans qu'elle s'en rende compte, ses yeux devinrent bleus fluo et l'eau autour de ses pieds s'agitait. La jeune fille dégageait alors une puissance qu'elle n'avait elle-même jamais connu. Elle serra les dents et fronça les sourcils. Elle ferma la main sur le manche d'E'lara et la leva pour montrer sa détermination dans ce futur combat.

A la surface, Dracila veillait, elle qui n'avait pas pu venir dans les tunnels. Elle approvisionnait son Chevalier en magie d'eau et l'hydratait constamment pour ne pas que celle-ci s'effondre sous l'effort. A'lana passa sa lange sur ses lèvres avant d'adresser un sourire à Silhissa.

- Prête!


Mon Badge:
 


Ma presta~Mes liens, RP's, Quêtes et Propositions de liens~Mon thème
A'lana d'après Silhe & moi IRL:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maitre Inquisiteur de Telara

XP : 50


Journal Personnel
Alliance : Impériale
Capacités & Magie :
Relation :



Valantar Manoghan◊ Maitre Inquisiteur de Telara ◊


MessageSujet: Re: La Traque [PV A'lana] Mar 6 Aoû - 17:23

Un groupe de voleurs et de brigands marchaient dans les tunnels, leurs tenues et leurs armes, étaient faiblement éclairés par les torches qu'ils tenaient

- Je savais que tu n'aurais pas du prendre le tunnel de droite, tu nous as emmenés, dans une zone non-éclairée et probablement non-inspectée des tunnels de la cité dit l'un des hommes

- Je pensais qu'on trouverais un raccourci pour la " Chambre ", il faut qu'on retrouve le chemin tenta de se justifier un autre de ses vagabonds

- Par Telara.....taisez-vous, nous devons juste retourner à la Chambre, pour faire notre rapport, à Archangel, sinon il demandera nos têtes ! hurla encore un autre des meurtriers

Les repris de justice se déplaçaient dans les sous-sol et dans les tunnels, avançant avec hâte, ne sachant même pas que deux paires d'yeux, les observaient, ils parlaient de cette "Chambre" et du dénommé Archangel : un chef de guerre renégat, doté d'une puissance remarquable et d'une grande expérience du combat qui commencait lentement à devenir un criminel influent. Selon les dires des combattants, aucun des hommes d'Archangel, ne l'avait vu en personne, même les très rares personnes à l'avoir rencontré, ne savait pas de quoi, il avait l'air, il ne voyait qu'une ombre encapuchonnée, les hommes d'Archangel s’arrêtèrent dans les tunnels et commencèrent à s'installer pour faire une pause

- Tu crois que les Ombres approuvent ce que nous faisons ? demanda l'un d'entre eux

- Quelle importance, Archangel est bien l'un d'entre eux, non ? répliqua un autre de ces scélérats

- Archangel est un Ombre, on doit le suivre après tout... acheva un des brigands

Ils achevèrent de préparer leur petit camp afin de se reposer, un long silence régna durant la création du camp, puis un des hommes prit la parole

- J'oubliais, Archangel a rencontré des Inquisiteurs récemment, Archangel, leur a parler en personne et en privé dit-il

- Quoi ? Il s'adresse à des Inquisiteurs en personne et nous ? On a droit qu'a des émissaires et des messagers ? dit un autre, légèrement contrarié

- Il a surement ses raisons, après tout, c'est normal qu'un hôte accueille des invités de marque et ces envoyés du temple semblaient satisfaits de leur entretien avec Archangel

- Silence, vous deux, j'ai mal à la tête, toutes ses histoires d'Inquisiteurs et de rencontres avec le chef, me donne mal à la tête dit encore un autre, qui coupa la discussion

Le silence revint de nouveau tandis que les voyous se reposaient en paix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre Rose

XP : 142


Journal Personnel
Alliance : Neutre
Capacités & Magie :
Relation :



Silhissa◊ Sombre Rose ◊


MessageSujet: Re: La Traque [PV A'lana] Mer 7 Aoû - 19:40

Les nereyans s'arrêtèrent et commencèrent à établir le camp. Je me collais à la paroi, tendant un peu plus l'oreille pour saisir chaque bride de paroles échangé, écouter les changements de tons qui indiquaient qu'une nouvelle personne venait se joindre aux autres, les dénombrer, les connaître en surface. Mon cœur rata un battement lorsque la mention d'inquisiteur résonna sous la voute humide des tunnels. Le silence vint à tomber et jetai un coup d'oeil au chevalier. Son regard fluo indiquait son envie d'en découdre.

Je soupirai afin d'apaiser mon souffle et posai une main affectueusement sur la truffe de Cimmara.

« Un repérage ? »

La louve hocha la tête puis la pencha sur le côté avant de me rendre son verdict.

« Huit hommes »

Huit, j'avais donc plus ou moins bien compter. Huit hommes pour trois guerrières - à cette brève mention, Cime gonfla son poitrail de fierté. Je levais huit doigts afin d'indiquer leur nombre à A'lana puis en baissai cinq suivit par un geste éloquent sur l'espérance de vie de ces cinq-là.

Je rabattis la capuche sur mon visage, sortis Vipère et pris soin de caresser sa cross vernis avec attention. Ma fidèle Vipère, elle qui ne m'avait jamais trahit. Je souris et sortis de l'ombre, l'arbalète de poing appuyé sur l'épaule et la démarche légère, attirant l'attention des malfrats présents.

- Bonsoir messieurs, je souhaiterais parlementer.

A cette phrase j'abaissai l'arbalète et décochai un carreau entre les deux yeux de l'homme le plus proches de moi.

- Le débat a commencé, terminai-je.

Cimmara bondit de derrière moi vers l'un des hommes avant de lui sauter à la gorge dans un grondement sourd. Je m'écartai de combat, tenant à distance ceux qui s'avançaient de trop près. Mes carreaux fusèrent, sifflant dans l'air rance des tunnels, ne ratant jamais leurs cibles. Trois hommes, il me fallait trois hommes pour accomplir une partie du plan et trois hommes, il resterait.

Cimmara en accula un contre le mur, grognant et montrant les crocs dès qu'il tentait ne serais-ce qu'un geste pour s'échapper alors que la Gardienne se faisait une joie de s'occuper des malheureux qui avaient eu le malheur de se trouver là où elle était.

Bientôt les bruits de la bataille se tarirent, les trois victimes survivantes furent rassemblées dans un coin et je les obligeai à se mettre à genoux, l'arbalète tendu dans leurs directions. Cimmara passa entre eux, leurs arrachant leurs armes, mordant parfois un peu trop fort les mains qui les tendaient, tirant des hoquets de douleur et des cris apeurés.

Je penchais la tête sur le côté et sourit, un sourire qui n'avait rien de chaleureux, un sourire froid et carnassier.

- Souhaitez-vous échappez à la mort.

Aucune réponse ne vint ponctuez ma phrase. Un peu déçue, je fis la moue, avaient-ils trop peur ? Ou étaient-ils trop loyaux ? Je libérai ma magie, enflant l'illusion qui se tissa autour de moi, grossissant mes muscles, noircissant ma peau, allongeant mes dents. A leurs yeux je doublais de volume, devenant une bête effrayante d'où s'écoulaient de la mâchoire un flot de sang nauséabond, les griffes au clair aussi longues que des poignards. Le monde autour d'eux disparut, leurs yeux horrifiés ne se détachaient plus de ce que j'étais devenue.

- Mes négociations sont pour votre maître, annonçais-ce, la voix grondante et caverneuse tel un sinistre écho aux supplices qui allaient leur tomber dessus, trouvez-le, portez la terreur jusqu'à chez lui.

Voyant qu'ils ne bougèrent pas, trop tétanisé par la peur, je poussai un rugissement qui résonna longuement dans les tunnels, du moins, pour leurs oreilles et leurs sens uniquement. Ils s'exécutèrent en hurlant, courant à travers le dédale que formait les sous-sols de la Cité-Monde.

J'éteignis ma magie et ordonnai à Cimmara de pister leurs pistes à travers leurs esprits terrorisés.

- Alala, les voilà vite partie, ironisai-je, mais au moins nous avons un peu de temps devant nous avant de reprendre la route, profitons-en pour nous reposer.

Je fis le tour de l'endroit, ramassant les carreaux qui pouvaient encore servir et les essuyaient précautionneusement avant de les remettre dans les différents étuis accrochés à une ceinture passant en travers ma poitrine. Cimmara, concentré dans son coin, ne bougeait pas d'un poil.

Une fois mon inspection faite, je vins m'appuyer contre le mur, près de ma louve, les bras croisés et fermai les yeux, cherchant un peu de repos dans cette posture.

Une dizaine de minutes passèrent avant que l'esprit de mon compagnon vienne effleurer le mien, m'indiquant route, lieux et surtout le visage de cette Archangel. Je souris et rouvris les yeux.

- Trouvé Manoghan, indiquai-je simplement.

Ainsi donc, c'était bien lui. Qui, après tout, garderait contact avec les inquisiteurs ? Certainement pas les ombres. Il fallait plus que changer de nom pour berner une marcheuse spectral.


-- ♠ Silhissa's Thème ♠ --



Les Secrets de la Fonda :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardienne de l'Impératrice

XP : 172


Journal Personnel
Alliance : Impériale
Capacités & Magie :
Relation :



A'lana Briselan◊ Gardienne de l'Impératrice ◊


MessageSujet: Re: La Traque [PV A'lana] Jeu 8 Aoû - 20:12

A'lana s'impatientait. Elle ne voulait que faire souffrir ces hommes dont le chef avait un rapport avec les inquisiteurs. Elles tordait ses doigts, nerveuses alors que Silhissa semblait en communication avec sa louve. Parfois, la jeune fille et sa dragonne parvenaient quelques fois à se comprendre d'un simple regard, mais ce que faisait la femme avec sa louve semblait bien plus profond. D'ailleurs, Silhissa semblait avoir comprit quelque chose et de ses doigts, indiqua le nombre d'ennemis s'élevant à huit. Elle baissa ensuite cinq d'entre eux et précisa d'un geste qu'ils ne devaient plus vivre. A'lana sourit à cette nouvelle, elle ressentait le besoin de poutrer du méchant bandit.
La femme se dissimula sous sa capuche et avança légèrement vers les malfrats.

- Bonsoir messieurs, je souhaiterais parlementer.

Elle pointa alors son arbalète sur le premier d'entre eux et tira entre les deux yeux. A'lana souffla un "woaw" d'admiration devant cette femme, puissante et précise à la fois. L'homme s'écroula.

- Le débat a commencé.

La bataille s'engagea alors. A'lana bondit alors, épée en main et s'attaqua à l'homme au plus près d'elle. Elle avait en face d'elle quelqu'un qui savait se battre à l'épée. L'un parait les coups de l'autre et inversement, et la joute devenait de plus en plus intéressante aux yeux du Chevalier. Elle ne songea pas à utiliser sa magie, trop heureuse de pouvoir se battre ainsi. Bientôt, trois hommes à l'épée l'entourèrent. Elle fût déçue. Ils savaient peut-être se battre, mais n'avaient apparemment aucun sens de l'honneur... regrettable. De mouvements souples du poignet, elle faisait danser sa lame, parant les attaques des bandits. Elle n'était pas dans une posture qui lui permettait d'attaquer, elle continua de se défendre, attendant la faille. Elle la trouva lorsqu'un des épéistes leva son épée pour l'abattre sur elle. Elle se décala sur le côté, passant derrière lui tout en remontant sa lame. De ce geste, elle trancha le poignet de l'homme qui tomba à genoux en hurlant. Ses compagnons, perturbés furent plus facile à achever. Dans une attaque horizontale, E'lara trancha les gorges des ennemis.

Elle se retourna, les laissant lentement mourir et pointa son épée vers un homme complètement apeuré. Elle l'obligea à reculer jusque dans un coin où se trouvaient deux autres hommes coincés. Trois survivants sur les huit. Comme le désirait Silhissa qui s'était occupée de deux bandits. Elle s'adressa à eux.

 - Souhaitez-vous échappez à la mort.

Ils ne répondirent pas. Elle ne savait pas si c'était par loyauté ou parce qu'ils avaient peur de la femme. Soudain, leur visage furent déformés par la terreur. Les hommes reculèrent un peu plus et tentèrent de se fondre avec le mur de pierres. Elle le sentait, Silhissa utilisait sa magie.

- Mes négociations sont pour votre maître, trouvez-le, portez la terreur jusqu'à chez lui.

Les trois hommes restaient tétanisés puis d'un coup partir en courant... Que s'était-il passé..? Elle ne comprit pas, mais sa partenaire semblait amusée.

- Alala, les voilà vite partie mais au moins nous avons un peu de temps devant nous avant de reprendre la route, profitons-en pour nous reposer.

A'lana hocha la tâte et s'appuya contre un mur et observa Silhissa ramasser ses carreaux. La jeune fille repoussa le mur du pied pour marcher un peu. Elle était trop nerveuse pour rester en place. Elle essayait tout de même de ne pas faire trop de bruit pour ne pas incommoder Silhissa qui semblait vouloir se reposer. Au bout d'une dizaines de minutes, la femme annonça :

- Trouvé Manoghan.

La Gardienne se retourna vivement vers elle et se précipita.

- Où ça???

Elle était maintenant complètement surexcitée. Elles l'avaient retrouvé, enfin! Les mains de la jeune fille tremblaient tant elle voulait lui régler son compte à ce misérable.


Mon Badge:
 


Ma presta~Mes liens, RP's, Quêtes et Propositions de liens~Mon thème
A'lana d'après Silhe & moi IRL:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maitre Inquisiteur de Telara

XP : 50


Journal Personnel
Alliance : Impériale
Capacités & Magie :
Relation :



Valantar Manoghan◊ Maitre Inquisiteur de Telara ◊


MessageSujet: Re: La Traque [PV A'lana] Ven 9 Aoû - 13:27

Alors que les bandits se reposaient, une femme encapuchonnée s'approcha du groupe, arbalète à la main

- Bonsoir messieurs, je souhaiterais parlementer. dit-elle avant de décrocher un carreau dans la tête de l'un des hommes, les bandits, à la vue de la mort de l'un des leurs, prirent leurs armes et se jetèrent sur la tueuse

- Le débat a commencé. dit-elle calmement avant d'engager le combat

Aprés quelques carreaux tirés et plusieurs bandits tués, une autre femme, armée d'une épée se rua dans la bataille et tua d'autres agents de Archangel. Lorsque les combattants du chef de guerre renégat furent défaits, la femme à l'arbalète s'adressa aux quelques survivants :

- Souhaitez-vous échappez à la mort ?

Un long silence régna parmi les survivants, la mort leur était indifférente, peut-être parce que, pour eux, tuer est une chose normale et que mourir fait partie des risques, de plus, ils savaient que si ils parlaient, ce serait Archangel qui les auraient tués, ils ne dirent rien, la femme à l'arbalète, voyant que les choses ne marchaient pas comme elle l'entendait, se transforma, sous les yeux horrifiés des captifs, et prit l'apparence d'un immense monstre, elle grogna et reprit, d'une voix sauvage et caverneuse qui résonna dans les tunnels :

- Mes négociations sont pour votre maître, trouvez-le, portez la terreur jusqu'à chez lui. dit-elle avant de permettre aux hors-la-loi de partir, ces derniers étaient térrifiés

Les hommes de Archangel disparurent dans les tunnels mais après quelques minutes, ils arrivèrent à une sorte de petit campement, semblable à un bidonville

- Fenrick !!!! Seigneur Fenrick !!!! dit l'un des arrivants

Un homme sortit de l'une des masures du campement, accompagné d'un autre, enveloppé dans un grand manteau noir et portant un capuchon dissimulant son visage

- Qu'est-ce qui se passe ? Vous avez fait votre tour de garde ? Je dois bientôt partir pour la Chambre dit le dénommé Fenrick

Les survivants prirent un moment pour respirer et se remettre de leurs émotions

- On faisait notre ronde...quand deux femmes nous ont attaqués....elles ont massacré le reste de la troupe..l'une d'entre elles.....est une magicienne..elle..elle...elle s'est transformé en...en..EN MONSTRE....elle était ignoble...terrifiante...jamais je n’oublierais..ce visage plein de haine et..de colère...Par Telara..quel abomination.... dit l'un des bandits, choqué

- Et vous revenez ici ?! A cet avant-poste !!! Mais elles ont du vous suivre bande de crétins !!! Quand je parlerais à Archangel, je lui ferrais part de votre incompétence dit Fenrick visiblement énervé

- Je ne peux pas rester ici, je dois rejoindre la Chambre et les autres " Mains " d'Archangel, restez ici, avec les autres...et si ces intruses arrivent ici...tuez-les...elles ne doivent pas rejoindre la Chambre, c'est compris ? rajouta le brigand

Un " oui " général résonna dans le campement, Fenrick se préparait à fuir dans les tunnels avec son escorte, tandis que les occupants du campement se préparaient à " accueillir " les deux femmes

Fenrick, s'adressa à l'homme en manteau à capuchon et lui chuchota à l'oreille

- Monseigneur...ce sont celles qui vous ont fait du tort ? demanda-t-il avec discrétion

le mystérieux individu répondit avec la même cachotterie

- Je n'ai guère souvenir d'une magicienne, enfin si, elles etaient spécialisées dans l'eau et le feu mais...je n'exclus aucune piste...nous retournons à la Chambre, tu as convoqué les Mains ? demanda l'homme

- Oui, Seigneur Archangel, ils sont réunis et attendent plus que notre présence... dit Fenrick

- Bien...en route... dit Archangel

Archangel, Fenrick et leur escorte quittèrent le campement en disparaissant dans les tunnels en direction du lieu nommé La Chambre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé◊ ◊


MessageSujet: Re: La Traque [PV A'lana] Aujourd'hui à 1:57

Revenir en haut Aller en bas

La Traque [PV A'lana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Charte du Brigandage et de la Traque au Poitou
» Chasse, traque et discussion. [PV Knurgaod]
» La traque des preneurs d'otages
» lana
» Lana Anthana, chronique umbarane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shi-Telara, la Cité-Monde :: Nereyan des Ombres :: ¤ Les Tunnels ¤-