Bienvenue à Shi'Telara, bienvenue au cœur de la cité-monde.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

[Quête] Le puits à souhait

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Gardienne de l'Impératrice

XP : 172


Journal Personnel
Alliance : Impériale
Capacités & Magie :
Relation :



A'lana Briselan◊ Gardienne de l'Impératrice ◊


MessageSujet: [Quête] Le puits à souhait Mer 26 Juin - 20:56

A’lana se baladait tranquillement sur la Place des Festivals, qui grouillait de monde pour l’occasion. L’Impératrice avait donné un jour de congé à la jeune fille. A la base, elle comptait rester tout de même près de sa protégée, même si elle n’était pas payée, mais celle-ci lui avoua avoir des choses à faire dont la Gardienne ne devait pas se mêler. Elle était dons partit, tout en armure, profiter de la bonne ambiance des fêtes. Partout des spectacles se montaient. Ça allait de la pièce de théâtre aux démonstrations de magie.

Tandis qu’elle avançait, laissant son esprit vagabonder à droite à gauche, quelqu’un l’interpela. Elle chercha des yeux la personne et se rendit compte qu’un homme la pointait du doigt. C’est malpoli de montrer du doigt non mais oh ! Telara était assise partout, on pourrait lui mettre un doigt dans les fesses… Mouais, ce n’était pas à dire en grand public ça… En tout cas, c’étaitcomme ça que son père lui avait appris d’une certaine manière à ne pas montrer du doigt.

- Oui vous ! Vous êtes avec l’Impératrice non ? Venez je vous prie.

Bon bah la journée de tranquillité venait de tomber à l’eau. Homme va… Elle s’approcha de celui-ci et croisa les bras sur son armure en attendant qu’on lui explique ce qui se passe. C’était alors qu’elle se rendit compte qu’elle était montée sur une scène improvisée. Misère… Une foule de gens la regardait maintenant.

- Mesdames et Messieurs, nous venons tout juste de trouver quelqu’un dont la magie doit être impressionnante puisqu’elle est chargé de la protection rapprochée de notre bien aimée Impératrice ! Je vous demande de l’applaudir !

Que Telara la sorte de ce pétrin… Elle n’avait pas que ça à faire d’épuiser sa magie pour faire plaisirs au peuple… Après deux minutes d’attente, se rendant compte que sa Déesse l’avait bel et bien lâchée, elle ferma les yeux, se concentrant. Lorsqu’elle rouvrit les yeux, ils étaient bleus océan, elle leva les bras au ciel, et poussa un cri alors qu’un jet d’eau partit verticalement de ses mains, prenant petit à petit la forme d’un dragon sans ailes. Elle fît tourner son bras droit et le dragon semblait suivre le même mouvement circulaire. Enfin, en donnant toute sa force dans ses bras, elle envoya sa magie, percuter des tonneaux présents exprès et les fît exploser.

Le public applaudit et la jeune fille se retira le plus humblement possible, en évitant de s’écrouler devant tout le monde. Une fois cachée de la vue de tous, elle s’appuya sur un mur pour reprendre des forces. Utiliser sa magie la vidait toujours, et il lui fallait un certain temps de repos. Alors qu’elle reprenait sa respiration comme elle le pouvait, quelque chose tira sur son vêtement. Elle baissa les yeux et aperçut une petite fille, très modestement vêtue.

- Ma Dame, je peux avoir une pièce s’il vous plaît ?

Une petite qui mendiait ? C’était bien triste à voir. Elle sortit sa bourse et la tendit à l’enfant. Elle n’avait pas apporté beaucoup sur elle, mais c’était déjà ça. La fillette fût surprise de ce geste si généreux. Elle prit une pièce dans la bourse, puis la rendit à son propriétaire.

- Vous êtes bien généreuse, mais une pièce suffira à réaliser mon souhait. Merci beaucoup ma Dame, je ne l’oublierai pas.

Elle commença à partir et A’lana la suivit. Comment une pièce pouvait réaliser un souhait ? A y réfléchir, c’était impensable. La petite fille la conduit jusqu’à un puits où s’amassait beaucoup de personnes. Ce n’était pas normal, que se passait-il ? Quelqu’un était tombé dans le puits ??? La jeune fille regarda l’enfant d’un air interrogateur.

- Ce puits est magique, il exauce le vœu de la personne qui jette une pièce dedans.

Quand il y eût moins de monde, la fillette s’avança vers le trou béant, y jeta la pièce et prononça son souhait.

- Je souhaite que ma famille soit mise à l’honneur pour que tous nos problèmes soient enfin résolus.

A’lana ne put s’empêcher de sourire en entendant cela. Cette fillette était adorable. D’autres auraient demandé un jouet quelconque, des friandises. Elle, demandait que ça famille soit sortie du pétrin. C’était une brave enfant qui méritait que son vœu se réalise, même si le Chevalier était certain que ça ne soit pas le cas. La fillette revînt vers elle en sautillant, contente d’elle-même.

- Aller à vous !

- Oooh non, je ne suis pas inspirée pour faire un vœu là.

Elle évita de lui dire qu’elle n’y croyait pas, pour ne pas briser son souhait.

- Ce n’est pas grave, faites n’importe quel souhait, profitez au moins une fois de ce puits avant que l’enchantement soit brisé.

A’lana soupira et s’avança vers le puits. Elle regarda au fond. Une montagne d’or était entassée au fond. S’en était presque incroyable. Et du monde semblait encore arriver. Y avait vraiment des fous pour jeter toutes leur fortune la dedans ??? Elle regarda la fillette. Celle-ci attendait avec impatience que la Gardienne fasse son vœu. Finalement, la jeune fille jeta sa pièce en pensa à un souhait au hasard, le premier truc qui lui venait en tête.

Je souhaite que les jolies filles se jettent sur moi !!!

Elle rigola toute seule. Pour elle, ce n’était qu’une bonne blague. Elle salua l’enfant, et retourna à sa promenade. Alala… quel génie avait lancé la rumeur de ce puits au souhait ? Il fallait qu’elle le félicite, il allait se faire du blé, c’était certain. Ou alors c’était une blague pour lui aussi et ne s’attendait pas à ce que les gens le prennent au mot. Il doit bien rire à l’heure qu’il était.

La jeune fille, fatiguée de marcher se posa au comptoir d’un bar et demanda de l’eau bien fraiche. Elle se fît servir presque immédiatement et régla. Elle sirotait tranquillement son eau à la paille quand elle aperçut une jeune femme superbe assise un peu plus loin en train de l’observer. A’lana rougit légèrement et détourna le regard.

Elle continua de boire, remplissant au fur et à mesure son verre. Elle stoppa net quand une main se posa sur sa cuisse. Elle se tourna et fît fasse à la femme qui la regardait un peu plus tôt. Celle-ci se colla à elle, incroyablement attirante.

- Mmmh tu sais que tu es vraiment magnifique toi ?

Le Chevalier était complètement pétrifié. Jamais ce genre de chose ne lui était arrivé, elle ne savait pas quoi répondre, elle n’en eût pas le temps en fait, car la belle inconnue pressa ses lèvres sur les siennes. Impossible de bouger, elle ne pouvait rien faire, même pas la repousser. La jeune femme se serrait davantage contre A’lana et commençait même à s’asseoir sur elle quand elle fût écartée.

Rouge comme un homard, elle reprit sa respiration. Impensable ! Dracila ne la croira jamais quand elle lui racontera ! Elle regarda qui l’avait secouru : une autre femme. Elle s’apprêtait à la remercier quand elle se mît à engueuler copieusement la courtisane.

- Eh morue ! Je l’ai vu la première elle est à MOI !

- T’avais qu’à venir la choper en première, maintenant, elle m’est destinée !

Si A’lana ne souffrait pas autant lors de ses métamorphoses, il était certain qu’elle se serait déjà changé en souris pour disparaître. Au lieu de ça, les deux femmes se battaient pour un plan de tomates, tellement elle était rouge. Elle se leva de son tabouret aussi vite qu’elle put et couru loin des deux hystériques, trop occupées à se crêper le chignon pour la voir partir.

Elle se cacha dans une ruelle et se tapa la tête contre un mur pour se réveiller. Elle n’en revenait pas de ce qui s’était passé. Elle siffla pour appeler Dracila au secours. Elle ne tarderait plus à arriver. Elle attendit alors patiemment.

- Tu as raison, nous sommes mieux, seules, éloignées du monde.

Cette voix suave manqua de lui faire faire un arrêt cardiaque. Elle voulut s’enfuir mais c’était trop tard, des bras l’enlaçaient déjà et l’attiraient contre un nouveau corps féminin. Alors que cette nouvelle prétendante l’embrassait et la parcourait de ses mains, A’lana ne put s’empêcher de repenser à son « souhait pour rire ». Eh ben là, elle rigolait plus du tout, elle étouffait ! La jeune inconnue commença à déshabiller le Chevalier qui cette fois réussi à hurler.

Presque immédiatement, la queue de son dragon l’attrapa par la taille et la tira des bras de la demoiselle. Elle remercia infiniment Dracila et lui demanda de survoler le puits. Celle-ci la déposa sur sa selle afin qu’elle puisse plus facilement la diriger. Et quand la jeune fille regarda au sol, elle aperçut une troupe de femmes à ses trousses. Cette fois, elle était blanche comme un cachet. Elle n’arrivait pas à imaginer que ce soit son tout petit vœu qui ait pu provoquer un tel désastre… Comment elle allait faire maintenant pour se sortir de là ? Elle se voyait mal retourner auprès de l’Impératrice suivit de près par une foule de femme en rut…

Alors qu’elle hésitait à se poser pour inspecter le puits, certaines de ses prétendantes s’entre-tuaient pour leur place dans les bras d’A’lana. Mais vraiment… certaines étaient armées, et tuaient les autres ! La dragonne lâcha un rugissement puissant pour les calmer mais rien à faire. Le sang coulait de partout, un vrai massacre ! Sur les centaines qui poursuivaient A’lana, il n’en restait déjà plus qu’une cinquantaine. Soudainement, plus un cri, plus un tirage de cheveux ou de coup d’épée ou autre. Les femmes se dispersèrent. La dragonne se posa et la Gardienne posa pied au sol. Il en restait une, encapuchonnée. Elle se méfie, mais quand celle-ci se retourna, elle n’avait pas le même regard que les autres.

Soulagée, A’lana se dirigea vers le puits et regarda au fond. Elle s’était dit que si elle récupérait sa pièce, peut-être que l’enchantement disparaitrait… ah oui mais non… Il n’y avait plus aucune pièce dans le puits. Malheur… La femme dissimulée s’approcha d’elle.

- Vous avez fait un vœu ?

Elle hocha la tête.

- Oui mais je n’y croyais même pas à cette histoire d’enchantement. Alors j’ai souhaité quelque chose au hasard et j’ai créé une catastrophe…

La femme resta silencieuse un temps, comme pour peser ce que la jeune fille venait de lui dire. Finalement, elle ôta sa capuche.

- Vous n’êtes pas la seule. Les personnes qui font un souhait, voient leur vœu se réalisé, mais de façon à ce qu’un malheur arrive ensuite. Je suis chargée d’enquêter là-dessus.

A’lana eût une mine songeuse. Elle imaginait bien quel genre de souhaits avait pu avoir certains individus. Pouvoir, richesse, voire invincibilité… Elle se demanda par contre de quelle façon ça avait pu se retourner contre eux. Et pour la fillette ? Allait-elle également subir un malheur alors que son souhait était tout ce qu’il y a d’honorable ?

- Je suppose que ces femmes hystériques étaient là pour vous. Restez près de moi, vous serez en sécurité. Mon médaillon repousse les enchantements.

Quelle aubaine ! Elle était tombée sur la bonne personne pour le coup ! Mais dans ce cas, si elle devait rester près d’elle pour ne pas se faire attaquer par des femmes, elle serait dans l’obligation de l’aider dans son enquête. Bah au fond, c’était mieux ainsi, et puis elle devait « féliciter » le petit mage responsable de tout ça. A sa manière bien sûr. Elle fît signe à sa dragonne de la suivre de près dans les airs, on savait jamais, elles auraient peut-être besoin que la dragonne vole à leur secours.

- Vous avez vu celui qui a fait ça ?

La jeune fille fît non de la tête. Elle n’avait rien vu, rien entendu. Sinon, elle aurait déjà réglé le problème. Les deux femmes s’avancèrent dans la place. A’lana remarqua une foule mécontente. Elle proposa de se rapprocher pour écouter, et les gens pestaient en effet contre le « foutu mage ». Pourtant, celui-ci n’était pas présent. Les gens étaient revenus à l’endroit où ils avaient vu pour la dernière fois cet homme. Eh galère ! Il s’était sûrement déjà enfuit avec tout l’or que tous ces idiots, elle comprise, avait jeté. Pour la pièce, elle s’en foutait un peu, pour les furies, un peu moins. D’ailleurs, certaines femmes la regardaient avec envie de loin. Elle frissonna à l’idée de se retrouver au milieu de toutes ses femmes, et se rapprocha de celle qu’elle accompagnait.

- Hum… je propose de retourner au puits… quelque chose m’a troublé là-bas.

Elles s’en retournèrent donc près du trou. A’lana se pencha. Il était très profond… Comment avait-il fait pour aller chercher l’or et ressortir ? Dracila atterrit  près des deux femmes et poussa son Chevalier dans le puits et la rattrapa juste avant qu’elle touche le fond, de la queue. Elle ricana, elle n’avait pas pu s’en empêcher. La jeune fille se frappa une nouvelle fois la tête contre un mur, ce n’était pas possible autrement : Telara lui en voulait… vraiment. Alors que son crâne tapait le mur du puits, une pierre tomba. Oups. Elle y était allée peut-être un peu fort… Elle voulut remettre la pierre en place mais les autres autours tombèrent également. Derrière le mur : un passage. Etroit, mais c’était possible de passer en se serrant un peu. Elle leva la tête et regarda la femme d’un air qui voulait dire « bien sûr que je savais qu’il y avait un passage secret hin hin ». Dracila, de la queue, fît descendre la femme dans le puits. Bon, ce n’était pas top d’avoir l’eau jusqu’aux genoux, mais fallait faire avec.

Elles s’engouffrèrent dans l’étroite galerie, A’lana devant, au cas où. Elle protègerait la femme qui l’aidait de sa magie. Elles marchèrent un moment puis finirent par arriver à une salle, faiblement éclairée par une torche. La jeune fille commença son inspection. Dans cette salle, il n’y avait qu’une table et une chaise. Sur la table, un encrier. Quelques tâches avaient été faites, et s’étaient incrustée dans le bois. Elle posa son doigt dessus, qui devînt noir. Quelqu’un était là il y a peu. Elle continua donc vite son chemin jusqu’à une porte en bois. Elle entendait une voix. Comme une incantation. Elle sortit E’lara et fît un signe de tête à la femme qui avait pris soin de remettre sa capuche.

Bon alors, tout d’abord, se recoiffer. A’lana défie ses cheveux et remonta son chignon pour qu’il soir impeccable, elle épousseta ses vêtement. Voilà, maintenant, soigner son entrée. Elle donna un grand coup de pied dans la porte qui… explosa. Oui, ça c’était de l’entrée en action, magnifique, vraiment. La voix se tût en voyant les éclats de bois voler un peu partout. La Gardienne s’élança dans la pièce, lame en avant et menaça le… nain qui se tenait devant elle… Toute cette belle mise en scène… complètement gâchée par un méchant qui n’a même pas l’air méchant… A’lana se serait presque planté E’lara dans le cœur juste pour ça…

La femme s’approcha et saisit la feuille de papier que tenait l’individu. Elle lut ce qu’il y avait marqué dessus et sembla horrifiée. Elle ôta sa capuche.

- Moi, prêtresse, ordonne votre arrestation sur le champ. Demoiselle, vous me le retenez le temps que j’aille chercher des Gardes Rouges s’il vous plaît.

- Pas de problème.

Le petit homme serra les poings et regarda A’lana.

- Vous ne m’attraperez jamaiiiiiis !

Il commença à courir si vite qu’A’lana fût décoiffée… Non, c’était une boutade. La vitesse du nain était proche des… 500 mètres à l’heure… Ooh bah c’était pas mal encore. La jeune Gardienne s’approcha de lui en marchant et lui envoya son pied arrière dans le nez pour le « freiner ». Le pauvre vola et se heurta violemment à un mur.

- Essayez de me le garder en vie quand même.

La femme repartit avec un rire amusé. Le Chevalier s’assit sur une chaise proche d’elle. Elle regarda le mage avec amusement.

- Tu t’es bien foutu de la gueule de tout le monde. J’espère pour toi que tu sais comment arranger tout ça, sinon tu risques d’en payer le prix.

L’homme la regardait en se tenant le nez que la jeune fille lui avait explosé. Il semblait souffrir comme il fallait. Tant mieux. Une autre question brûlait les lèvres de la Gardienne.

- Et c’était quoi comme incantation que tu allais faire ? ça devait être super grave vu comment à réagit la prêtresse.

Rien à faire, il restait muet. Elle éclata de rire.

- Oh bah si tu veux pas cracher le morceau, je connais un dragon qui se fera un plaisirs de le faire.

Il commençait à paniquer. Elle avait touché juste. Il allait enfin parler, quand A’lana entendit des cris. Des cris de femmes… oooooh non. Elle n’était plus sous la protection du médaillon de la prêtresse !!! Des femmes accoururent et se jetèrent sur la jeune fille, la plaquant au sol. Le nain en profita pour s’enfuir « à toute vitesse ».

- Eh meeeeeeeerde !!!

Les furies commencèrent à arracher l’armure d’A’lana qui se débattait comme elle le pouvait. Elle hurlait pour que quelqu’un vienne à son secours, mais elle voyait de plus en plus de femmes arriver. On l’embrassait partout, sur le visage, dans le cou, et on arrachait ses vêtements pour l’embrasser encore ailleurs. Elle voulut utiliser sa magie de l’eau pour les dégager, mais l’une d’elles eût la mauvaise idée de la chatouiller en voulu certainement la caresser. Elle explosa donc de rire, et ne put lancer aucun sort.

En plus des femmes l’embrassant et la caressant, y avait les psychopathes qui donnaient des coups de lames un peu partout. Elle avait du sang et de la bave partout sur le visage quand enfin, l’enfer cessa. Les femmes encore en vie, ou bien ayant la capacité de se déplacer laissèrent la prêtresse passer.

- Bah alors Blanche-Neige… il est passé où Grincheux ?

A’lana, à bout de force, les vêtements en lambeau, légèrement tailladée par les folles qui loupaient leur cible, montra d’un doigt tremblant la sortie que le nain avait emprunté. La prêtresse suivie de plusieurs Gardes se précipita vers la sortie. Le Chevalier se leva avec difficulté, regarda un instant le carnage que ça avait fait, puis boita sur les traces des Gardes.

La sortie déboucha directement dehors. Et tout le monde était attroupé autours de Dracila qui tenait la nain par la queue. Elle jouait avec lui en le balançant de droit à gauche. Le petit homme, lui paniquait tellement qu’il n’arrivait pas à crier.

- Dracil, gentille ma belle, t’as fait du bon boulot !

Le reptile reposa le criminel au milieu des Gardes. Il se fît arrêter, et les Gardes l’emmenèrent. La prêtresse s’avança vers A’lana.

- Merci pour votre aide, et celle de votre dragonne. J’ai brisé le sortilège, et empêché qu’il le verrouille définitivement. Le Temple n’oubliera pas le geste que vous avez fait. Tâchez de profiter de votre fin de journée, Gardienne.

Elle s’éloigna la laissant seule avec sa dragonne.

- Dis-moi. Tu aurais fait quoi comme vœu sérieusement, s’il pouvait se réaliser sans accroc ?

La jeune fille prit le temps de réfléchir.

- J’aurai aimé pouvoir vieillir ou rajeunir quand je veux !

Elle s’installa sur la selle de sa dragonne et prit son envol. Direction, son lit. Elle et Dracila l’avaient largement mérité.


Mon Badge:
 


Ma presta~Mes liens, RP's, Quêtes et Propositions de liens~Mon thème
A'lana d'après Silhe & moi IRL:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

XP : 3



La Murmurante◊ Esprit Frappeur ◊


MessageSujet: Re: [Quête] Le puits à souhait Mer 26 Juin - 21:28

Je m'amuse, encore et encore...

L'histoire de ce chevalier est si marrante que des crampes pourraient me prendre.

J'ai tout observé, je n'ai rien loupé, pas une miette, cela aurait été tellement dommage, pareille catastrophe ne se rate pas.

Pauvre, pauvre chevalier, quand on joue avec le destin on est paie le prix mais c'est tellement amusant.

Allons allons, ne t'inquiète pas, c'est belle et bien finit.

« La quête est terminée, la quête est réussie »

Et comme j'ai passé un bon moment, je t'accorde bien volontiers ce dernier voeux, qui sait, peut-être m'amusera-t-il également...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Quête] Le puits à souhait

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La guetteuse, la prêtresse et le puits de lune.
» Le puits magique
» Faites un souhait à un ami, une amie ou un être cher ici au forumHaiti.
» [Vicomté] Bressuire
» Personnages - les cendres de Middenheim

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shi-Telara, la Cité-Monde :: Midalys la Basse :: ¤ Le Bazar ¤ :: ¤ Place des Festivals ¤-